Pourquoi le Danemark ?!

Notre fils Mathieu est parti vivre 1 an au Danemark entre sa seconde et sa première avec l'association AFS sans frontières, dans le cadre du bac en 4 ans.

Le départ a eu lieu le vendredi 10 août 2018 pour un retour le 30 juin 2019. Durant cette période il a vécu dans une famille d'accueil du coté de Aarhus (2ème ville du Danemark - à 3h00 de Copenhague) et est allé au lycée, a appris le danois et s'est perfectionné en anglais et surtout a découvert la culture danoise, la richesse et le bien être de ce pays qui dans certains domaines a quelques années d'avance sur la France...

Durant ces 10 mois pas de retour en France, et la famille a consigne de ne pas aller le voir non plus. Ceci est une demande de l'association AFS. En effet par retour d'expérience il est conseillé de ne pas "casser" l'intégration totale du jeune. Mais heureusement de nos jours avec les moyens de communication mis à notre disposition, le cordon n'est pas totalement coupé !

Puisque nous ne pouvions pas lui rendre visite nous avons décidé d'attendre son retour pour aller faire un "road-trip" au Danemark pendant 20 jours cet été 2019. Ainsi nous aurons notre guide interprète personnel !

Pour ma part j'ai déjà eu l'occasion de partir 3 semaines dans ce beau pays mais je ne connais que Copenhague et ses environs et cela commence à dater puisque que cela se compte en dizaine d'années...

Nous avons opté pour l'avion car pour le trajet en voiture il faut 2 jours pour l'aller et 2 pour le retour... Même si le prix aurait été plus avantageux nous perdons 4 jours avec la fatigue en plus.

Les vols Easyjet sont très abordables si on s'y prend à l'avance (on peut trouver des billets à 50€ l'aller pour des départs de Lyon ou Genève).

Par contre la vie au Danemark est très élévée en générale. C'est l'un des pays le plus cher d'Europe. Ne prenez pas peur en voyant le tarif des hébergements ! Même l'auberge de jeunesse de Copenhague est assez chère, mais par contre trés bien réputée et bien placée avec possibilité de chambres privatives. Il est donc conseillé de réserver plutôt des B&B, plus abordables et plus enrichissants également pour les échanges.

Le voyage est donc en préparation...

Mardi 30 juillet 2019

1ère journée sans embucche !

C'est à souligner chez les ROUSSET ! Bon, il nous reste encore 18 jours devant nous mais nous croisons les doigts.

Le vol direct au départ de Lyon St Exupéry a été trés rapide, puisque nous sommes arrivés avec 20 minutes d'avance soit à peine 2 heures de voyage. Ce qui réconforte Mathieu sur le fait qu'il pourra revenir à plusieurs reprises !

A peine avons nous posé les pieds sur le sol danois que nous avons passé la main à notre guide interprètre privé ! Une fois les bagages récupérés, Mathieu nous a commandé avec une facilité déconcertante 4 "French saucisses" (ça ne s'invente pas !!) car nos ventres criaient famine à 21h00.

Ensuite nous nous sommes dirigés vers le train qui se prend directement dans le centre de l'aéroport. Mathieu a conservé sa carte de réseau et a pu nous inclure dessus à tarif préférentiel. Le trajet pour arriver en centre ville dure environ 15 à 20 minutes, ce qui est trés rapide.

L'auberge de jeunesse elle, se trouve à 12 minutes à pied de la gare. Il s'agit d'une auberge 5 étoiles, trés moderne, trés bien tenue donc trés chère ! Nous avons une chambre privative avec salle de bain. Elle se trouve au 12ème étage et donne sur le centre ville et notamment sur Tivoli un des plus vieux parc d'attraction (pour dire j'y suis allée il y à plus de 30 ans !).

A peine les lits faits nous sommes allés découvrir le quartier qui était encore bien animé à 23h15. En passant devant Tivoli nous entendions les cris des petits et des grands qui bravaient certains manèges qui m'impréssionnaient pas mal (mais il m'en faut peu, rien qu'une grand roue me fait peur !). Mathieu et Thomas nous ont fait promettre d'y aller avant notre départ... 

En attendant nous avons bu un coup sur la terrasse d'un pub bien sympathique où Raphaël a pu déguster une bonne bière danoise et où Mathieu nous a fait découvrir des sodas danois comme le Faxe Kondi.

Nous sommes rentrés un peu tard, heureux de cette première soirée. Notre Mathieu a des étoiles plein les yeux. Il a l’impression d’être de retour « chez lui ».

Pour nous cela fait bizarre de se laisser porter ainsi à l’étranger, mais c’est très agréable !

Demain la journée sera spéciale…Mais demain est un autre jour…

Mercredi 31 juillet 2019

Ce 31 juillet nous fêtons nos 20 ans de mariage. Pour l’occasion nous avons réservé dans un restaurant étoilé « Marchal » qui se situe dans l’hôtel d’Angleterre en centre ville. Mais nous n’y avons que déjeuné ! Pour les nuitées c’est à l’auberge de jeunesse que ça se passe, oui je sais, le contraste ! Bien que cette auberge soit la plus chère d’Europe !


Cette première nuit a été agréable, le quartier est assez calme malgré quelques sirènes de police ou d’ambulances qui émettent le même son que celles de New-York.
Le petit déjeuner est servi en buffet. Thomas a été un peu déçu car il n’a pas trouvé de saucisses, bacon ou œufs brouillés. Ce n’est pas de la grande gastronomie mais on y trouve son compte. Il y a même des insectes grillés... mais j’avoue que là pour mon premier petit dej danois, je ne me suis pas laissée tenter !

Ce matin la pluie était au rendez-vous est nous n’avions que 2 heures devant nous. Nous avons donc longé les quais en direction du centre commercial Fisketorvet qui tire son nom du vieux marché aux poissons de Copenhague, installé sur le site de 1958 à 1999.
Avant d’y arriver nous sommes passés devant des piscines naturelles ou quelques Danois bravaient la météo.
Mathieu nous a fait découvrir quelques boutiques danoises : Bahne, Normal, Crème Fraîche, Les Deux (2 magasins de vêtements).

En fin de matinée, nous sommes revenus par le même endroit mais sous une bonne pluie, à l’auberge pour nous apprêter dans des tenues un peu plus en adéquation pour le repas de midii. Avec cette météo, nous avons opté pour le taxi pour nous rendre au restaurant. Durant un peu plus de 2h30 nos papilles ont été en éveil à chaque dégustation. Nous pouvions voir le jeune et beau chef travailler dans sa cuisine ouverte. Nous avons partagé un très joli moment en famille entre raffinement et fou-rire.

L’après-midi était déjà bien entamée quand nous avons fait un tour dans la ville. Juste à coté du restaurant se trouve le très joli quartier de Nyhavn avec ses bâtisses colorées. Les rues étaient très animées. Malheureusement la belle lumière du soleil manquait un peu. Puis nous nous sommes baladés dans les rues commerçantes et, au détour d’une boutique où nous avions perdu Raphaël et Thomas, Mathieu et moi sommes tombés nez à nez avec Kristell la belle sœur de Morten (père d’accueil de Mathieu). Le monde est vraiment petit !  Apres un bon moment de bavardage et un rdv pris pour vendredi nous avons continué notre déambulation dans la ville jusqu’au soir et jusqu’à ce que la fatigue nous gagne. 

Jeudi 1er août 2019

 

La journée a été bien remplie avec 16 km au compteur. Il y a eu quelques gouttes de pluie ce matin. Nous en avons profité pour visiter le musée national du Danemark qui relate l’histoire du pays de la préhistoire à nos jours en passant par les Vikings. Puis à midi nous avons déjeuné au marché couvert de Toverhallerne qui se situe sous 2 grandes halles tout en verre. Cela nous a fait un peu penser aux halles Bocuse de Lyon. Mathieu en a profité pour y rencontrer une amie danoise. L’après-midi nous avions rendez-vous avec Jytte Bjerre (la grand-mère d’accueil de Mathieu) et Anton (son frère d’accueil) au château de Rosenborg où l’on peut voir les joyaux de la couronne et les trônes des reines avec les 3 lions en argent. Ensuite, sous le soleil, nous sommes allés voir le palais d’Amalienborg qui est la résidence d’hiver de la famille royale du Danemark. Puis nous avonns longé un long quai qui nous a emmené jusqu'à la fameuse petite sirène symbole de Copenhague qui est une representation du conte de Hans Christian Andersen
Nous avons terminé la journée dans l’un des plus vieux parc d’attraction qui date de 1843 : Les jardins de Tivoli. Heureusement l'auberge de jeunesse est tout à coté car nos petites petons ont beaucoup marché !

 

 

Vendredi 2 août 2019

Ce matin nous sommes partis un peu plus tard de l’auberge. Nous avions besoin d’un peu plus de sommeil car nous nous sommes couchés encore tard hier !

Le temps était un peu couvert à 10h00. Nous avons traversé le quartier de Christianshavn appelé le little Amsterdam car on y trouve des canaux comme à Amsterdam. C’était calme et paisible.  Nous nous sommes dirigés vers un des points le plus haut de Copenhague : le clocher de l’église Saint Sauveur. C’est l’une des rares églises au monde à avoir un clocher en spirale (noir et or) avec des escaliers tout autour. La vue y est vraiment incroyable et surprenante. 

Pour ma part je ne suis pas montée jusqu’en haut à cause du vertige... C’était assez impressionnant surtout qu’il y avait des gens qui descendaient et on ne pouvait pas se croiser. 

Ensuite nous sommes allés visiter Christiania qui se trouve dans le même quartier. Christiania a été fondée par un groupe de squatters, de chômeurs et de hippies, qui l’ont autoproclamée « ville libre de Christiania » et qui a fonctionné comme une communauté intentionnelle autogérée de septembre 1971 à juin 2013. Christiania a créé son propre drapeau, comportant trois points jaunes sur fond rouge représentant les points des trois « i » de Christiania » (source Wikipedia !)

C’est devenu une véritable attraction touristique. On rentre dans un autre monde... On respire de l’herbe avant même d'y mettre les pieds ou les narines dirais-je ! Il y a des plants de canabis qui poussent un peu partout. Il y a une petite rue où il est interdit de prendre des photos car il y a tous les vendeurs et les consommateurs qui font leur commerce tel un marché de petit village mais là ils ne vendent ni carottes ni tomates !

Nous avons croisé des gens de tout âge qui planaient, rigolaient, en solo, à plusieurs, avec leur pétard à la main. On se serait cru dans une scène de film. Nous qui avons visité Amsterdam nous n’avions jamais vu cela ! Et le décor (les habitations, magasins) allait avec... C’est assez indescriptible. 

Il était déjà 13h00 quand nous avons quitté cette ville libre. Raphaël et Thomas avaient la tête qui tournait un peu. Aucun effet sur Mathieu et moi ! En tout cas moins d’effet qu’un mojito me concernant !!! 

Nous sommes allés prendre un bateau bus qui nous a emmené vers le quartier de Nyhavn (qui se prononce phonétiquement NU-HAND avec le h très aspiré ), le plus connu de Copenhague avec ses bâtisses colorées. 

Nous avions rendez-vous avec Kristell et son fils Elliott pour faire un tour de bateau d’une heure environ. Avec le soleil c’était le top. 

En fin de journée nous avons pris le S-TOG (mix entre le RER et le métro), en direction du quartier de Vesterbro, un quartier auparavant de mauvaise réputation devenu très tendance. Nous avons mangé dans des anciens abattoirs où se trouve  une multitude de restaurants de tout genre. Nous avons dégusté un plat typique danois le Flæskesteg (qui ne se prononce pas comme ça s’écrit !). Il est composé de pommes de terre, de chou rouge, de tranches de rôti de porc et d’une sauce brune. C’est un plat souvent servi à Noël. Ça tient bien au ventre !

Pour notre dernier soir à Copenhague nous pouvons admirer le coucher de soleil de notre chambre sur la ville et les jardins de Tivoli.

Demain matin nous récupérons une voiture, en espérant que tous nos bagages tiennent dans le coffre ! Et nous partons en direction du sud du Danemark. Notre road trip va commencer.

X

Ce matin nous sommes partis un peu plus tard de l’auberge. Nous avions besoin d’un peu plus de sommeil car nous nous sommes couchés encore tard hier !

 

Le temps était un peu couvert à 10h00. Nous avons traversé le quartier de Christianshavn appelé le little Amsterdam car on y trouve des canaux comme à Amsterdam. C’était calme et paisible.  Nous nous sommes dirigés vers un des points le plus haut de Copenhague : le clocher de l’église Saint Sauveur. C’est l’une des rares églises au monde à avoir un clocher en spirale (noir et or) avec des escaliers tout autour. La vue y est vraiment incroyable et surprenante. 

Pour ma part je ne suis pas montée jusqu’en haut à cause du vertige...c’était assez impressionnant surtout qu’il y avait des gens qui descendaient et on ne pouvaient pas se croiser. 

 

 

Ensuite nous sommes allés visiter Christiania qui se trouve dans le même quartier. Christiania a été fondée par un groupe de squatters, de chômeurs et de hippies, qui l’ont autoproclamée « ville libre de Christiania » et qui a fonctionné comme une communauté intentionnelle autogérée de septembre 1971 à juin 2013. Christiania a créé son propre drapeau, comportant trois points jaunes sur fond rouge représentant les points des trois « i » de Christiania » source Wikipedia !

C’est devenu une véritable attraction touristique. On rentre dans un autre monde... On respire de l’herbe alors qu’on y a pas encore mis les pieds ou les narines dirais-je ! Il y a des plants de canabis qui poussent un peu partout. Il y a une petite rue où il est interdit de prendre des photos car il y a tous les vendeurs et les consommateurs qui font leur commerce tel un marché de petit village mais la ils ne vendent ni carottes ni tomates !

Nous avons croisé des gens de tout âge qui planaient, rigolaient, en solo à plusieurs, avec leur pétard à la main. On se serait cru dans des scènes de film. Nous qui avons visité Amsterdam nous n’avions jamais vu cela ! Et le décor (les habitations, magasins) allait avec... C’est assez indescriptible. 

 

 

Il était déjà 13h00 quand nous avons quitté cette ville libre. Raphael et Thomas avaient la tête qui tournait un peu. Aucun effet sur Mathieu et moi ! En tout cas moins d’effet qu’un mojito me concernant !!! 

Nous sommes allés prendre un bateau bus. Qui nous a emmené vers le quartier de Nyhavn (qui se prononce phonétiquement NU-HAND avec le h très aspiré ), le plus connu de Copenhague avec ses bâtisses colorées. 

Nous avions rendez-vous avec Kristell et son fils Elliott pour faire un tour de bateau d’une heure environ. Avec le soleil c’était le top. 

 

 

En fin de journée nous avons pris le S-TOG mixe entre le RER et le métro, en direction du quartier de Vesterbro.  Un quartier de mauvaise réputation auparavant devenu très tendance. Nous avons mangé dans des anciens abattoirs où se trouvent une multitude de restaurants de tout genre. Nous avons dégusté un plat typique danois le Flæskesteg (qui ne se prononce pas comme ça s’écrit !). Il est composé de pommes de terre, de chou rouge, de tranches de rôti de porc et d’une sauce brune. C’est un plat souvent servi à Noël. Ça tient bien au ventre !

 

 

Pour notre dernier soir à Copenhague nous pouvons admirer le coucher de soleil de notre chambre sur la ville et les jardins de Tovoli.

 

 

Demain matin nous récupérons une voiture, en espérant que tous nos bagages tiennent dans le coffre ! Et nous partons en direction du sud du Danemark. Notre road trip ça commencer.

 

Samedi 3 août 2019

Aujourd’hui c’était notre journée la plus chaude, 24°. Nous avons pu sortir les shorts et les casquettes !

Ce matin nous avons récupéré notre voiture de location. Nous avons eu la chance d’être surclassé avec une automatique et une plus grande voiture que prévu ! Seulement le gps integré ne fonctionne pas donc ils nous en ont donné un amovible mais il n'est pas hyper fiable... Heureusement nous avons les téléphones. Ce n'était pas évident de sortir de la ville avec tous ces cyclistes à chaque coin de rue !

Nous sommes partis en direction de la ville royale de Roskilde, dans l'île de Seeland tout au bout du fjord de Roskilde.

Nous avions vu qu’il y avait le musée du bateau vikings. Il présente l’histoire de la navigation et la culture maritime scandinave entre l’Antiquité et le Moyen-Age. Mais on y trouve aussi des ateliers de reconstruction, des ateliers bois pour enfants, des jeux scandinaves notamment le Kubb (style de molkky). Il va être mis sur la liste de Noël car un peu lourd à ramener dans la valise !!!

Ensuite nous sommes passés par le village de Koge où il y a de vieilles maisons à colombage colorées et biscornues et surtout la plus ancienne demeure du Danemark. Cette demeure daterait de 1527.

Puis nous avons roulé dans la campagne danoise. Ici tout est plat, pas une coline à l'horizon. D'ailleurs nous avons été étonnés de lire que le point culminant naturel du Danemark (hors Groenland et îles Féroé) s'élève à 170,86 mètres d'altitude ! Incroyable non ?!  

Nous nous sommes arrêtés dans le tout petit port de pêche (moins de 10 bateaux) de Hasnaes perdu tout au sud du pays. Dans ce village les toits des maisons sont couverts de chaume, de paille et de nattes traditionnelles. C’est vraiment typique. Nous avons pris notre repas du soir, au bord de la mer, quasi seuls au monde, du moins seuls touristes. 

Vers 20h00 nous avons rejoint notre B&B qui est super mignon au bord d’un petit étang. Les propriétaires qui n’ont pas pu nous accueillir ont laissé les consignes à 2 Allemandes qui font également une halte dans ce B&B (elles font le tour du Danemark à vélo). C’est elles qui nous ont fait visiter la maison et donné les consignes. La maison est très Hygge (Ça se prononce hugue. Cela se traduirait par cosi)  par contre gare aux moustiques...

Les propriétaires sont arrivés un peu plus tard dans la soirée. Mathieu est tout content de faire le traducteur. Il a régulirèremet les félicitations  sur son danois qui est très bon. Pour nous c'est vraiment cool. Du coup nous pratiquons peu l'anglais alors quand parfois il faut s'y mettre, cela ne vient pas tout de suite.


Dimanche 4 août

La nuit et le petit déjeuner ont été excellents dans notre premier B&B. C'est la famille nombreuse des canards de l'étang qui nous ont réveillé dès potron minet ! Mais pas que, en effet ici, le jour se lève plus tôt qu'en France et il n'y a pas de volets aux fenêtres. A 5h30 du matin il fait jour comme à 9h00 chez nous.

Ce matin nous sommes partis en direction de Tars (lieu de départ des ferrIes) et nous nous sommes arrétés au grè des villages. Mathieu a vu sur une carte que de grandes statues tel des ménirs géants de 9 mètres et 40 tonnes (Dodekalitten) avaient été érigées dans un grand champ. Le lieu n'étant accesible qu'à pieds, cela nous a permis de faire une jolie petite balade, d'abord à travers la forêt puis à travers champs. C'est un lieu assez mystique avec de la musique electroaccoustique spatiale qui sort de dessous les rochers. En tout 12 statues sont disposées en cercle, et sur ces 12 statues 5 représentent des têtes.

Ensuite nous avons pris un ferry en début d'après-midi pour changer d'île et nous rendre à Svenborg où se trouve  notre second B&B. C'est un petit bijou. Il est décoré avec beaucoup de soin et de gôut aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Le jardin est magnifiquement entretenu et il  y a également une mini plage privée avec son cabanon. D'ailleurs nous en avons profité y jouer aux cartes.

Nous voyons régulièrement sur le bord de la route soit des petits stands de vente de produits locaux style confiture, miel, fruits où l'acheteur est invité à déposer l'argent dans une tirelire soit des petites brocantes avec le même procédé. Ce n'est pas en France que nous pourrions faire cela !


Lundi 5 août

Ce matin nous avons pris un bon petit déjeuner face à la mer dans le jardin de notre B&B. Ensuite nous sommes allés prendre le ferry pour nous rendre à Sonderborg. Nous avons arpenté les rues piétonnes et puis sommes montés au 17 étage d'une tour nouvellement construite. Avec ses baies vitrées nous dominions toute la ville ainsi que le passage des bateaux rejoignant la mer. Beaucoup d'entre eux éTaient allemands. Sonderborg est tout proche de la frontière allemande.

Nous avons déjeun2 dans le café de la biblIotHèque de la ville qui proposait des salades. Ici ils adorent le concombre. D'ailleurs avant de partir pour son année au Danemark Mathieu n'aimait pas spécialement mais depuis il en mange !

Notre B&B se trouve à 10 minutes de Sodenborg dans la campagne. Il y a aussi un petit étang et dans la cour un magnifique tilleul ! En traversant la route on  peut empurnter un chemin à travers champs pour accéder à la mer. Après y avoir trempé les pieds nous nous sommes rendus compte qu'il y avait des méduses tout comme on avait vu dans le port dans l'après midi !

Dans la soirée Mathieu et Thomas ont été envahis de dizaines de moustiques. Ils ont laissé leurs fenêtres ouvertes avec la lumière allumée. Grave erreur. Il a fallu les exterminer un par un. Plusieurs méthodes ont été utilisées : la tapette à mouches mais les murs devenaient sanguinolants... alors il a fallu les écraser à l'éponge (il y a une kichenette dans les chambres) ! En prévention de la nuit, je les ai badigeonnés de Vicks, il parait que c'est un anti-moutisque. En tout cas ils auront les bronches bien dégagées !!!


Mardi 6 août

Cela fait une semaine que nous sommes arrivés au Danemark. Le temps passe si vite mais nous avons déjà eu l’occasion de voir plein de belles choses.

Finalement, cette nuit, nous n’avons pas été dévorés par les moustiques. Le Vicks est une valeur sûre !

Ce matin, après un petit déjeuner encore une fois bien sympathique, nous sommes partis en direction de la petite ville Ribe. Ribe a été fondée vers l’an 700, ce qui en ferait la plus vieille ville du Danemark, mais aussi une des plus charmantes. En effet les rues sont pavées, les maisons sont pour certaines colorées ou à colombage. Il fait bon y déambuler, s’y perdre, ou bien manger une glace au goût « guf » sorte de blancs en neige sucrés (meringue molle). C’est ce qui sert à faire les fameux gâteaux danois que l’on trouve de partout et qu’adore Mathieu : le flødebolle (c‘est la tête de choco française).

A 30 minutes de Ribe se trouve la ville d’Esbjerg et sa sculpture des 4 géants de 9 mètres qui font face à la mer du nord. L’œuvre s’appelle « L’homme rencontre la mer » C'est le nom donné par le sculpteur Svend Wiig en 1996. Le port industriel est tout à côté et d’énormes cargos transportent de nombreuses éoliennes. C’est impressionnant tellement c’est gigantesque.

Par la suite nous avons découvert Esbjerg qui par son architecture nous a fait penser à certaines villes du Canada. Il y avait un joli parc qui faisait office de cimetière et certaines jeunes pique niquaient au milieu des tombes !

Ce soir (et pour 3 nuits) notre B&B est beaucoup plus rural et plus simple que les précédents. Il y a même des petites chèvres qui tondent la pelouse. Un couple de français avec 2 jeunes enfants ont également fait étape ici. C’est l’occasion d’échanger quelques mots en français et de parler des visites de chacun.

Mercredi 7 aoùt

Le petit déjeuner de ce matin servi en buffet était bien copieux. Nous l’avons pris en compagnie du couple de jeunes parisiens avec leurs 2 petits bouts. La propriétaire, quant à elle, nous accompagnait en faisant de la broderie. Mathieu a surtout tenu la conversation avec elle en danois, et nous, c’était en français avec les Français !

Le ciel était très couvert dès le début de matinée. Mais nous sommes au Danemark et ici le temps c’est un peu comme en Bretagne, il peut y avoir plusieurs saisons en une journée !

Nous n’avions pas programmé grand-chose si ce n’est le sandskultur festival, des sculptures en sable réalisées par divers artistes internationaux avec un thème. Cette année c’est la thématique des robots qui a été choisie. Les réalisations sont impressionnantes avec un souci du détail incroyable. Il fallait faire le tour plusieurs fois pour voir des choses passées inaperçues lors des premiers passages. Chaque scène représentait un message de l’artiste.

Tout à l’ouest, nous avons longé en voiture des landes de terre entre la mer et des fjords. Les paysages nous ont fait penser au Cap nord de la Norvège. Il y avait parfois des dunes, parfois des petites maisons isolées aux toits de chaume beaucoup de sommerhous (maisons de vacances des danois).

Nous nous sommes arrêtés selon nos envies, pour monter sur les dunes, marcher sur de grandes plages, seuls au monde. Même à bientôt 14 ans et 17 ans le sable, la mer, ça plait toujours aux garçons qui ont joué comme des gosses, à qui se poussera le premier dans l’eau !

Puis sommes allés voir des phares perdus au milieu de nul part, mais où étonnamment il y avait foule, principalement des Allemands. Pour l’un des phares, on pouvait même redescendre la façade en rappel. Il n’y a pas trop eu de volontaire chez nous !

Sur le chemin du retour, nous sommes passés par la ville de Billund où nous avons découvert la Lego House (à ne pas confondre avec LegoLand le parc d’attraction où nous allons demain). C’est le siège de "The Lego Group".  Le bâtiment à une apparence de blocs de lego de couleur emboîtés les uns dans les autres.  Nous sommes montés sur les toits où se trouvent plein de petits jeux. Là encore les garçons sont retombés en enfance, Raphaël y compris !

A midi nous avons eu l’occasion de manger de la Frikcadelle danoise qui n’a rien avoir avec la fricadelle picarde ou belge. Ici c’est est une grosse boulette de viande de porc et de veau et c’est un des mets préféré des Danois. J’ai oublié des les prendre en photos. Elles ont été mangées trop vite !


Jeudi 8 août

Ce matin nous avons pris le petit déjeuner avec Suzanne la propriétaire du B&B. Nous avons conversé un peu en danois pour Mathieu et un peu en anglais pour nous. Mais comme nous pratiquons peu cette année, il est difficile de tenir une longue conversation, le vocabulaire nous manque parfois.

La journée a été consacrée au parc d’attraction Legoland qui se trouve à 1/2 heures de notre lieu d’habitation. Nous avions tout réservé à l'avance sur internet : le parking, l’entrée et même nos repas. Cela est bien pratique, ainsi pas de file d’attente.

Le parc est assez grand mais pas autant que celui de Disney. Une journée suffit pour en faire le tour. Il y a des attractions pour les petits, d’autres familiales et enfin certaines pour les plus grands mais pas d’attractions très très impressionnantes non plus.

Nous n’avons pas trop attendu, la fois la plus longue a été 25 minutes.

Toutes les reconstitutions en lego sont vraiment sympa à voir, beaucoup de scènes sont animées.

A Legoland il est demandé de laisser son sac à l'entrée de chaque manège à "sensations", dans un meuble prévu à cet effet. Alors que nous passions un bon moment, en sortant de l'attraction "Viking splash", nous n’avons pas retrouvé notre sac à dos !  Celui ci contenait nos passeports et nos 4 téléphones. Soit une personne l'avait volé, soit elle avait confondu avec le sien et était partie avec le nôtre sans s’en rendre compte ! Donc gros moment de panique en pensant à la première éventualité !

Raphaël et Thomas sont restés à l’attraction et Mathieu et moi sommes allés à la réception. Mais ils ne pouvaient pas faire grand chose au début. Ils ont appelé nos téléphones mais comme ils étaient en vibreur pas de réponse. Au bout d’un moment, on a eu l’idée de géo-localiser nos téléphones en se connectant à notre compte iCloud sur l’ordi de la réception. Pendant ce temps Raphaël et Thomas avaient récupéré le sac de la femme qui avait été laissé à l'attraction, et ils ont ouvert que c’était une Allemande. Il y avait tous ses papiers et des téléphones aussi. C'était bien un échange de sac malencontreux et non pas un vol.  Donc déjà petit soulagement ! Un "superviseur " a été dépêché et on a cherché l'Allemande en localisant la zone de recherche près du spectacle de chevaliers. Finalement c'est dans une autre attraction que nous avons retrouvé l'Allemande et sa famille qui venait tout juste de se rendre compte de son erreur et qui était en panique. Elle s'est platement excusée. Nous avons perdu pas mal de temps de temps (presque un heure d'enquête et de recherche) mais nous étions trop heureux de retrouver nos affaires pour lui en tenir vraiement rigueur ! Tout est bien qui finit bien.

Jusqu'à présent rien n'était arrivé, ce n'était pas normal !!! Mais cela nous a permis de nous rendre compte que nous avions un sac à dos "Eastpack" noir comme beaucoup de monde et que finalement il n'était pas très reconnaissable. Il faudrait peut-être comme pour les valises mettre un signe distinctif...

Raphaël aux commandes !

Vendredi 9 août

Ce matin nous avons quitté notre gîte de bonne heure pour filer vers le nord du Danemark (le plus long trajet de notre séjour : environ 3h00).  En chemin nous nous sommes arrêtés à Hobro pour découvrir la carte du monde de Verdenskortet, que Mathieu et Thomas avaient repérée dans la vidéo du Youtubeur français Doc Seven. Il s’agit d’une planisphère miniature construite en pierres, en herbes et en eau. Chaque pays est représenté par des drapeaux miniatures.  Elle a été construite entre 1944 et 1969 par un agriculteur local. Aujourd’hui se sont les arrières petits-enfants qui gèrent le parc avec diverses attractions et quelques animaux de la ferme destinés surtout aux plus petits.

Nous avons repris la route et nous nous sommes arrêtés à Lokken pour partir à travers champs afin de rejoindre de grandes dunes face à la mer. Nous ne savions pas trop le temps qu’allait prendre notre promenade. Il nous a fallu bien 2h00 pour escalader les dunes, les redescendre puis les remonter afin d’arriver jusqu’à un vieux phare. Nous sommes retournés à notre voiture à pied par la route sous un soleil de plomb pour le Danemark.

Nous avons poursuivi notre chemin jusqu’à un autre phare où se trouvait également des blockhaus allemands. Pour monter dans ce phare il fallait payer 50 couronnes mais il n’y avait personne à l’accueil. Il suffisait simplement de laisser ses pièces dans une petite boite. Cette confiance nous surprend toujours nous Français !

Puis nous sommes allés à la pointe la plus septentrionale du Danemark : Skagen, là où se rejoignent la mer du Nord et la mer Baltique et où s’affrontent donc les courants contraires.  Les vagues se font face, c’est un phénomène très particulier à observer.  Il est interdit de se baigner car l’endroit est très dangereux.

Sur la plage nous avons croisé un bébé phoque. Mais les panneaux indiquaient que pour leur bien -être il ne fallait pas les approcher.

Nous avons dîné sur le port de Skagen, du poisson en Frikadel. En sortant du restaurant, nous avons croisé plusieurs têtes blanches qui avient bien arrosé leur soirée et qui titubaient franchement !

Nous passons 2 nuits dans un hôtel perdu au milieu de forêt. Nous devons être 3 familles. Il faut dire que les Danois ont repris le travail et les enfants retournent à l’école lundi. Ainsi nous pouvons faire des parties de billards tranquillement !

Tout au long de notre parcours nous observons de nombreuses éoliennes couvrant le territoire danois. Nous avons pu lire que l’énergie éolienne est une source d’énergie majeure au Danemark. En effet l’éolien couvre 40,5 % de la consommation électrique danoise qui le situe de loin au 1er rang européen.


Samedi 10 août

Ce matin grasse matinée pour tout le monde. Il a plu cette nuit alors nous avons pris notre temps. Le petit dej de l’hôtel est bien copieux. Nous n’étions que 2 tables.  On nous a bichonnés.

Une belle éclaircie est arrivée alors nous en avons profité pour nous rendre à la dune de Råbjerg Mile qui a la particularité de ne pas être à côté de la mer ! En effet c’est une dune littorale mobile. C'est la plus grande dune mobile d'Europe du Nord avec une superficie de 1 km2 pour une hauteur de 40 m. Le vent la déplace de jusqu'à 18 mètres par an ! De la végétation a été plantée aux alentours pour la freiner mais la nature reprend ses droits.  Le paysage est splendide. C’est un vrai désert blanc et c’est dans ce lieu qu’un pilote de Star Wars a été réalisé.

Nous avons acheté de quoi manger au petit supermarché du coin pour pique-niquer sur la plage. Au Danemark nous n'avons pas trouvé de grandes surfaces comme en France avec des galeries marchandes. Ici il y a beaucoup de petits supermarchés de la grandeur d'un Netto, Aldi ou Lidl. Par contre ils ont tous des consignes pour les bouteilles en plastique, en verre et les canettes. Nous les mettons dans une machine qui les "avale" et qui nous édite un petit bon d'achat valable dans le magasin. On se demande pourquoi en France un tel système n'est pas en place !

En milieu d’après-midi la pluie est revenue. Nous avons visité une petite fabrique de bonbons et puis nous sommes rentrés à l’hôtel pour nous poser un peu et faire des parties de billards, de cartes, et regarder un film.


Dimanche 11 août

C’est en fin de matinée que nous avons quitté le nord du Danemark en direction de Aarhus. Nous avons eu de la pluie pendant 1 heure puis le soleil est rapidement revenu.

Après un arrêt dans une cafétéria sans âme et sans bonne nourriture nous sommes allés voir rapidement la petite ville de Grenaa (prononcée Gréno) puis nous avons fait un arrêt devant le lycée où a été Mathieu le "Viby Gymnasium" (prononcé Vibu Gumnasium). A 16h00 nous étions invités chez Morten, Bettina, Axel et Anton (la famille d’accueil de Mathieu) et nous avons eu le plaisir de revoir Mormor (qui veut dire grand mère maternelle). Après dégustation d’excellentes pâtisseries réalisées par Bettina nous nous sommes promenés puis les enfants ont joué au foot. Le soir nous avons tous dîner ensemble et avons pu découvrir les talents de cuisiner de Morten. Nous avons passé un très agréable moment. Nous regrettons encore une fois de ne pas avoir assez de vocabulaire anglais afin de pouvoir mieux converser.

C’est vers 22h00 que nous avons pris possession de notre Airbnb en plein centre de Aarhus.

Nous restons sur place 5 jours. Nous utiliserons surtout les transports en commun et la marche. Nous laisserons le plus possible la voiture. En parlant de voiture, au Danemark, elles ont toutes ou quasi toutes une petit disque sur le coté droit du pare birse qui tient lieu de disque bleu. C'est plutot pratique, pas d'oubli comme ça !


Lundi 12 août

C'est encore avec un beau soleil que nous nous sommes réveillés ce matin. Raphaël et moi sommes allés chercher à pieds des croissants dans une boulangerie que Morten nous avait indiquée. Nous sommes dans un quartier bien central et sympathique.

Aujourd'hui Mathieu est comme dans un poisson dans l'eau. Il connait bien les rues, les magasins de vêtements, de déco, les roof top, les bars (hum hum, no comment !).

A midi, nous avons déjeuné dans un Burger Shake qui d’après Mathieu fait les meilleurs burgers frais et éco responsables du Danemark… Nous confirmons : la viande était excellente et les frites agrémentés de romarin et de parmesan n’étaient pas mal non plus.

En début d’après-midi nous sommes allés en direction d’Aarhus Ø, le quartier nouveau de la ville un peu similaire à celui de Confluence que les Lyonnais connaissent bien. Des immeubles sont encore en construction sur le front de mer. Nous sommes passés devant les piscines naturelles où l’eau était de la mer était à 20° et le fond de l’air était à 21°, avant de boire une petite boisson dans un café en forme de bulle.

Ensuite c’est en tram et en bus que nous nous sommes rendus au pont de l’infini créé par un studio d’architecture danois lors de la biennale internationale, « sculpture by the sea » en 2015. Il a un diamètre de 60 mètres et est construit sur pilotis à moitié sur terre et sur mer. Avec le soleil l’endroit était magnifique.

Nous sommes revenus par le parc du château de la Reine, un parc très vert et arboré, où Mathieu avait eu l’occasion de faire de nombreux « Hygge Drunk ». Retour à l’appartement après 15 km parcourus aujourd’hui en passant par un glacier local « Paradis » (miam !).

Nous avons trouvé la ville d’Aarhus, qui est la deuxième du Danemark, très agréable à vivre, paisible avec beaucoup moins de touristes qu’à Copenhague avec tout autant de vélos. La cohabitation entre les différents moyens de transport se déroule sans difficulté car tout est bien aménagé.

 

 

Mardi 13 août

C’est encore sous le soleil que nous avons commencé cette nouvelle journée à Aarhus.

Nous sommes partis directement en bus au génialissime musée Den Gamle By. Musée à ciel ouvert avec 75 maisons retraçant l’histoire du Danemark de 1864 aux années 70. Avec des vraies boutiques, des gens en costumes d’époque, des portes à ouvrir, des téléphones à utiliser entre chaque maison, des petits et grands musées etc… La reconstitution est vraiment géniale. A midi nous en avons pris un hot dog sur une petite place en plein milieu des maisons

Nous avons adoré et y sommes restés 3h30. Mathieu avait déjà eu l’occasion d’y aller de nombreuses fois car en plus d’être super bien, Den Gamle By est gratuit pour les moins de 18 ans comme la plupart des musées de la ville.

En début d’après-midi nous avons fait un tour au jardin Botanique qui se trouve juste à côté, sous une grande bulle géante. Puis nous sommes partis en direction du quartier latin en traversant de veilles rues pavées où se trouvaient des maisonnettes aux portes penchées, des petites boutiques de bijoux, de vêtements et petits bars.

Après un chocolat chaud pris dans l’un de ces bars chaleureux Mathieu nous a emmenés au Dokk1 qui est la grande bibliothèque d’Aarhus et qui donne sur la mer. Une bibliothèque qu’on ne trouverait pas en France. Ici il y a plusieurs étages dédiés à différentes activités : divers jeux vidéo, de la première Nintendo à la dernière Xbox, café détente, espace de travail, espace de lecture bien sûr, salle de jeux pour enfants, salle de déguisements, baby-foot, table de ping-pong etc... Les Danois viennent ici en famille avec leurs enfants, les étudiants se posent tranquillement tout en prenant leur repas au milieu des livres… C’est assez bluffant. Tout comme le parking futuriste où les gens déposent leur voiture dans un ascenseur. Et au plafond de ce parking on y trouve à l’envers une ville en miniature. Il s’agit en fait de la ville de Melbourne qui se trouve exactement au même endroit de l’autre côté de la terre.

La vie ici est étonnante. Nous avons croisé dans de nombreux magasins des casiers de location de parapluies. Ils s’utilisent comme les Vélov, les Vélib. Pour l’instant nous n’avons pas eu besoin de parapluie, jeudi peut-être ou le mauvais temps est annoncé.

Sinon il y a quelques trottinettes électriques mais pas autant qu’à Lyon. On n’en croise jamais sur les trottoirs. Ici c'est quand même le vélo qui est majoritairement utilisé.  Beaucoup de familles ont un vélo cargo  ou Christiana bike (parfois électrique) dans lequel 2 enfants peuvent tenir à l’avant. Les voitures sont très chères au Danemark. Il n’y en a souvent qu’une par famille.  

Et pour la petite anecdote dans un grand magasin « Magasin du Nord » sorte de Galeries Lafayette, Mathieu est tombé nez à nez avec une jeune fille danoise qu’il connaissait. Elle était surprise de le revoir ! Jeudi, il va probablement aller dans son lycée passer un petit coucou à ses profs et ses anciens copains de classe.

Demain sera encore une journée de découverte de la ville avec de nouveaux musées et de nouveaux quartiers.

 

 

La caserne des pompiers

Mercredi 14 Août

Ce matin enore nous avons encore du soleil bien que des nuages arrivent au loin.  Au programme : visite du Aros Muséum de Aarhus (musée d’art) surmonté par Your rainbow panorama (Ton panorama en arc-en-ciel). Ce musée est un des symboles de la ville. Mathieu est un peu déçu car il voulait nous faire découvrir une exposition temporaire qu'il avait adorée mais elle n'est plus là... Ce n'est pas très grave, il y a de quoi voir et rien que pour le cercle de couleurs circulaire cela vaut le coup !

Ensuite nous avons déjeuné dans un grand street food  avec ses 30 « street kitchens ». Il y en a pour tous les goûts : de la cuisine de grand mère, en passant par le Mexicain, les crêpes françaises, le vegan, le burger au canard etc... ici se mêlent familles, jeunes danois et quelques touristes.

L'après-midi a été consacrée à la découverte de nouveaux petits quartiers. Puis nous sommes allés jusqu'à Tivoli (petit frère du parc d'attraction de Copenhague), malheureusement il est fermé jusqu'au 16 août ! Du coup nous sommes allés voir le stade de foot de l'équipe de Aarhus (AGF Aarhus) en passant par la boutique des supporters.

En fin d'après-midi, après une petite giboulée de pluie, nous sommes allés dans un bar étonnant où l’on peut grimper sur le toit très penché.

Nous découvrons des petites adresses qu’en tant que touristes nous n’aurions jamais vues sans Mathieu et ses bons tuyaux !

 

Jeudi 15 août

Le 15 août n'est pas férié au Danemark. Ici il sont pour la plupart Protestants. Tôt le matin nous  avions du soleil mais les nuages ont pris la place et nous avons eu un peu de bruine dans l'après-midi mais pas la pluie qui était annoncée, tant mieux !

Nous avons profité un peu plus de notre Air bnb pour faire une grasse matinée. Puis direction shopping. Rien que pour le plaisir des yeux nous avons déambulé dans les magasins de déco scandinave. Même Thomas qui n'est pas hyper "shopping" a trouvé cela trés agréable. Le hygge danois est vraiment chouette.

Mathieu lui, est retourné à son lycée pour voir ses profs et sa classe de l'année dernière (les classes restent les mêmes durant le lycée).

Nous nous sommes rejoints vers 14h00 au Street Food où de nouveau vous voulions tester d'autres stands pour le déjeuner.

L'après-midi a été consacrée à la visite du MoMu : Moesgård Muséum, musée d’histoire avec le corps momifié de l’Homme de Grauballe qui vivait à l’âge de fer. ll s'agirait d'un homme ayant subit un sacrifice puisque de nombreuses blessures ont été répertoriées sur son corps. Un corps qui a été relativement bien conservé car il a été retrouvé au fond d'une tourbière.

On y trouve également un très grand nombre de vestiges mis en valeur, avec beaucoup de jeux interactifs, de la réalité virtuelle et aussi des expo temporaires.

Je n'ai pas pris beaucoup de photos, j'ai profité de la visite et beaucoup de pièces avaient peu de luminosité. Un petit guide ou audio guide explicatif en français nous a manqué un peu. Mais ce qui est impressionnant dans ce musée c'est vraiment la collection importante de vestiges bien conservés.

 

 

Vendredi 16 août

Ce matin nous avons fait venir la propriétaire du Air bnb plus tôt que prévu car j'ai fait sauter les plombs de  l'appartement en me séchant les cheveux alors que la bouilloire et la machine à café fonctionnaient ! Et le tableau éléctrique était introuvable, pour cause, il était à la cave !!!

Ce n'est qu'un au revoir à la ville de coeur de Mathieu. On ne peut pas dire que Aarhus soit la plus belle ville que nous ayons visitée, mais elle a beaucoup de charme par ses différents petits quartiers, par sa proximité avec la mer, la forêt, par la quiétude de ses habitants, la propreté, le Hygge. Dans aucun lieux ni musées on a vérifié nos sacs à dos. Les gens laissent leur bébé dans les poussettes à l'entrée des restaurants, laissent leurs vêtements et sacs dans les vestiaires à l'entrée des musées.  Il y a beaucoup de respect ici.

Avant d'arriver à Odense (prononcée Ouensé) nous nous sommes arretés vers midi au chateau d’Egeskov qui est d’après le guide du routard l’un des plus beaux châteaux renaissance d’Europe. En tout cas on a en pour notre argent car il y a toute une série de musées dans les dépendances mais aussi des labyrinthes, des airs de jeux, des ponts suspendus. Nous y avons passé une bonne partie de l’après-midi. Il y avait même un rassemblement de vieilles voitures provenant de l’Europe entière. Nous avons pu discuter avec une des pilotes Normande qui voyageait sans capote sur sa voiture et qui avait bien pris la pluie durant son voyage !

Puis nous sommes arrivés à Odense pour 2 jours, notre dernier arrêt avant la fin du séjour. Cette ville qui est en travaux d’un bout à l’autre à la chance d’avoir vu naître le célèbre Hans Christian Andersen auteur de si nombreux contes qui ont bercé notre enfance. Des pas ou des visages sur les trottoirs nous mènent à ses 3 maisons d’enfance. Même les feux piétons sont à son effigie. Nous sommes arrivés trop tard pour faire des visites. Au Danemark les musées ferment tôt, à 17h00 et encore parce que nous sommes en période estivale.
Par contre les supérettes et supermarchés eux sont ouverts pour la plupart 7 jours sur 7 et de 7h00 jusqu’à 22h00 voire 23h00 !

Pour nos 2 dernières nuits nous avons opté pour un hôtel. Il est un peu excentré car il est situé à 10 minutes du centre-ville en voiture mais par contre nous avons le droit à une suite avec salon et 2 chambres. On a même cru au début qu'ils s'étaient trompés !

Samedi 17 août

Ce matin au réveil c'est un ciel chargé et un temps pluvieux qui nous attendait. Après le petit déjeuner buffet de l’hôtel nous sommes nous sommes promenés dans le quartier et notamment dans le grand centre commercial de la ville. Il y avait de nombreuses marques danoises que nous n’avons pas chez nous. Nous en avons également profité pour faire un petit tour chez IKEA qui était juste à côté.

En début d’après-midi, la pluie a cessé de tomber. Nous sommes partis sur les traces de Hans Christian Andersen en visitant son musée, ses maisons, et 2 autres musées sur la ville dont la visite était incluse dans le billet. Il a fallu le faire un peu au pas de course car tout fermait encore une fois à 17h00.
Nous avons été un peu déçu du musée de Hans Christian Andersen qui finalement n’était pas très grand est pas très fourni non plus.

La fin d’après-midi nous avons déambulé à travers la ville qui était très animée. Il y a ce week-end le festival des fleurs. De nombreux étales de fleuristes étaient installés dans les rues.
 
Plus qu’une nuit avant le départ...
Mais nous avons encore la journée entière demain puisque notre avion est à 20h00.

Dimanche 18 août

Ce matin le ciel est bien gris pour notre dernier jour au Danemark. Odensé est à 1h45 de l’aéroport de Copenhague et notre vol est à 20h15. Nous avons donc la journée devant nous quasiment.

Mathieu avait eu l’occasion durant son séjour d’aller au village des marques à 50 minutes de Odensé. Ce village se trouve sur le chemin de l’aéroport. 

Pour nous y rendre nous avons dû traverser l’immense et impressionnant pont de Belt, passage obligatoire qui relie l'ïle de Fionie et l'île de Seeland. Ce pont fait pratiquement 7 km. Le coût est tout de même 245 couronnes soit environ 33€. Mais c’est le seul péage du Danemark. En effet, les autoroutes sont gratuites ici. 

Après avoir fait quelques emplettes au village des marques, nous avons pris la direction de Drågor. C'est un petit port de plaisance qui se trouve à 15 minutes de l’aéroport. Nous y avons dégusté une dernière glace danoise, puis nous nous sommes promenés le long d’un chemin côtier où de jolies villas faisaient face à la mer. 

A 17h00, nous avons rendu notre voiture très confortable (une Seat Terraco) à l'agence Budget-Avis de l'aéroport. Arrivés au Terminal petite inquiétude en constatant que notre vol n'était pas affiché au tableau, alors qu'il y avait bien les avions qui partaient après le nôtre. Pendant un instant nous avons eu un doute sur le jour du départ ! Nous nous sommes alors renseignés au bureau d'information. La dame a cherché quelques minutes sur son ordinateur, et après quelques coups de fils, nous a rassuré : il s'est avéré qu'il y avait un bug d'affichage et même si notre avion n'était pas inscrit il allait bien partir à l'heure prévue, ouf !

L'arrivée sur Lyon a été un peu mouvementée car des orages de grêle et du vent nous attendaient ! Le pilote a tourné pendant 25 minutes au dessus de la ville avant de trouver une fenêtre d'atterissage ! Atterissage qui s'est bien passé, ouf encore !

Pour une fois pas de grandes mésaventures durant un voyage, mise à part la disparition de notre sac avec passeports et téléphones, mais tout s'est bien terminé :-)

Et voila la boucle est bouclée. Nous avons fait le tour du Danemark avec environ 2 700 km au compteur.

Nous sommes conscients de la chance d'avoir pu découvrir ce pays pendant 20 jours. 

Nous avons en tête tellement de souvenirs : La ballade sur les dunes si époustouflante, les 2 mers qui se rejoignent si étonnantes, le musée Den Gamle By de Aarhus si épatant, Tivoli si amusant, la rencontre avec la famille d’accueil de Mathieu si charmante, Christiana à Copenhague si déroutante, Legoland si « flippant », le restaurant étoilé Marchal si succulent... et encore tellement d'autres choses.

Vivre tout cela en famille est un vrai bonheur et recharge les batteries jsuqu'aux prochaines vacances !

© 2015 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode