Jour J

Jeudi 26 octobre

Aéroport Saint Exupéry, Nous avons laissé notre voiture au parking P5 et rejoignons tous les quatre le nouveau Terminal 1B. Peu après, nos amis nous ont retrouvés à l'enregistrement accompagnés de Tiphaine (et Guy...) qui habite le village à coté du leur. Direction Amsterdam sur le vol easyJet.

Mais auparavant il a fallu bien sûr passer la sécurité...Et nous sommes arrivés au contrôle en même temps qu'un groupe de personnes âgées en fauteuil. Le passage de la sécurité s’est donc avéré vite compliqué pour eux… et donc pour nous ! Car la plupart ont des appareils électroniques ou métalliques, et cela sonnait à chaque passage ! Et Raphaël qui se trouvait pile derrière eux a mis beaucoup, beaucoup de temps pour nous rejoindre !

C'est à 9h10 que nous sommes arrivés en zone de transit. Nous avions prévu de prendre une collation au nouveau du Starbucks du terminal car nous connaissons le manager de l’établissement qui est le mari d'une cousine. Mais même pas le temps pour la causette ni la collation, car nous nous sommes rendus compte que la fin d’embarquement était à 9h15 et nous n'étions pas à coté ! C’est donc au pas de course que nous avons rejoint notre avion !

1h45 plus tard nous avons atterri à l’aéroport d’Amsterdam situé à plusieurs kilomètres de la ville, sous un ciel légèrement couvert. Nous avons mis de longues minutes pour savoir comment nous rendre en ville (sur ce coup là nous n’avons pas anticipé et c’est bien dommage). Nous avons en effet hésité à prendre le train mais il nous emmenait à l’opposé de nos logements et avec tous nos bagages cela n'était pas pratique. Alors nous avons opté pour le taxi qui lui nous laissait au pied de notre hôtel. Par contre pour 10 il a fallu en commander 2. Et là nous avons découvert la conduite sportive hollondaise...Nous retrouvant parfois à grande vitesse sur les lignes de tram ! Nous ne savions pas qu'ici c'était autorisé.

À peine les valises déposées nous nous sommes rendus à deux pas de notre rue où se trouvait le marché Albert Cuyp market qui fait 2 km de long, mélangeant forains et stands de nourriture en tout genre. Nous en avons profité pour déjeuner et goûter pour certains aux frites hollandaises à la sauce au fromage, servies dans un cône en papier et pour d’autres à la galette turque remplie d’épinard frais et de feta. Pour le dessert nous avons pris des spécialités délicieuses : des Stroopwafel, deux fines gaufres collées ensemble avec une couche de caramel à la cannelle et des Poffertjes, mini crêpes hollandaises à divers parfums possibles.

Les stroopwafel

Les poffertjes

L’après midi nous sommes allés en centre vile à pied (notre hôtel est situé à environ ½ heure). Nous avons déambulé dans les rues de la capitale néerlandaise, longeant les canaux jusqu’à la gare Centrale. Ce bâtiment monumental édifié à la fin du XIXe siècle repose sur 9 000 pilotis en bois enfoncés sur trois îles artificielles.

Nous avons traversé la Place du Dam (les Champs Elysées amstellodamois) qui abrite le Palais Royal et où était installée une grande fête foraine. Nous étions portés par la foule.

Il y a de jolies petites boutiques notamment certaines dédiées au gouda et avec dégustation en libre service. Autant dire qu’après notre passage les vendeurs étaient obligés de garnir les assiettes !

Sinon, nous avons vite pris  la mesure de la place du vélo dans la ville, qui est de loin le moyen de transport prioritaire sur les voitures mais aussi les piétons !

Il faut savoir qu'il y a à Amsterdam 743 000 habitants pour 600 000 vélos. Les rues d'Amsterdam sont largement aménagées de pistes cyclables, de voies pour 232 tramways.

Les cyclistes roulent en tous sens, ne respectent pas le code de la route (ils "grillent" les feux et ne s’arrêtent pas si les piétons ont le malheur de se trouver sur leur chemin), ne portent pas de casque, et rares sont ceux qui sont équipés de lampe la nuit venue. Par dessus le marché les hollandais posent leur vélo où bon leur semblent sur le trottoir quitte à l’encombrer. Ce qui frappe le plus c’est l’anarchie qui règne dans la circulation, les automobilistes étant peu enclins à montrer l’exemple en matière de civisme urbain.  Par contre ils n’ont pas l’air de beaucoup s’énerver, et restent relativement calmes.

La règle d’or c’est donc la vigilance surtout avec des enfants. Quand on arrive sain et sauf de l’autre côté de la route en ayant évité les vélos, les trams, les voitures, puis encore les vélos, et bien  on est bien content de notre exploit !

Voici le lien d'un article du Monde : www.lemonde.fr/mobilite/article/2012/11/22/amsterdam-depassee-par-le-succes-du-velo_1792570_1653095.html

La ville est très jolie avec ses nombreux canaux (elle est parcourue par 165 canaux). Elle reste à taille humaine et est très animée. Les commerçants sont courtois et prévenants à l’égard des étrangers que nous sommes. Ils maîtrisent parfaitement l’anglais et certains se débrouillent plutôt bien en français, ce qui ne manque pas de nous faire réfléchir sur notre niveau linguistique.

À la fin de la journée, (la nuit tombe plus rapidement qu’en France), nous sommes partis à la recherche d’un restaurant susceptible de nous accueillir tous les dix. Et c’est plutôt facilement que nous avons trouvé une table dans le Café Pilsvogel qui proposait  des planchas. C’est exténués que nous avons rejoint nos logements. Cette première journée a été longue et intense.

Vendredi 27 octobre

Ce vendredi matin, nous sommes partis à pied, encore, sous une légère pluie fine en direction du Musée Van Gogh (nous avions réservés sur internet les billets). Ce musée réuni plus de 200 tableaux et dessins.

Toutes les œuvres sont légendées en néerlandais ou en anglais et il n’y a pas de guide papier en français. Il faut éventuellement opter pour l’audio guide en supplément. Craignant que celui-ci soit trop technique, nous avons obtenu auprès d’une hôtesse un petit livret jeux en français pour les enfants, ce qui leur a permis (mais à nous aussi !) pendant plus de deux heures de s’amuser à découvrir les œuvres de Van Gogh dans une chasse aux trésors ludique. A la fin ils ont tous gagné une carte postale représentant une œuvre de Van Gogh. C'est un beau musée. On peut dire on l'a fait (pour notre culture personnelle c'est bien) ! Mais ce n'est pas celui qui nous aura le plus touché.

Lien internet : www.vangoghmuseum.nl/fr/programmez-votre-visite

Situé à deux pas du Musée Van Gogh, sur la place Museumplein, se trouve le Rijksmuseum lieu incontournable, notamment pour le célèbre slogan « I Amsterdam » où il est de bon ton de prendre une photo souvenir !

À 13h30-14h00 la recherche d’un lieu pour se restaurer a été particulièrement compliquée, car non seulement il était tard mais tous les restaurants étaient pleins. Mais au détour d’une rue, entre l’opéra et le musée d’art moderne, nous sommes tombés sur le Solo Eten & Drinken, un restaurant sympathique. C’est donc requinqués que nous sommes partis vers les canaux pour une balade en bateau (réservée avec une réduction via notre compte booking - bon à savoir ! surtout pour 10 cela valait vraiment le coup !).

Les nuages ont eu le temps de laisser la place au soleil. C’est donc sous un ciel bleu que nous avons découvert les canaux et la ville. La plupart des maisons qui bordent ces canaux sont penchées et ont rarement des volets. Elles sont généralement longues et étroites, avec un crochet au dernier étage qui permet de hisser les meubles jusqu’aux fenêtres. C’est vraiment typique. Cette parenthèse de plus de 2 heures a été très agréable. Nous avons pris beaucoup de photos.

Ensuite nous sommes allés en centre ville pour nous balader. Mais ici toutes les boutiques baissent leurs rideaux à 18h00 (sauf le jeudi où certaines restent ouvertes après 20h). Nous avons donc pris la décision de dîner dans l’appart’hôtel de nos amis. Les enfants sont restés entre eux et les adultes sont partis à la recherche de nourriture ! Nous avons trouvé une pizzeria qui en faisait à emporter.  Nous avons donc profité du temps de cuisson pour prendre une consommation en terrasse, à la hollandaise. Car ici par tous les temps il y a du monde en terrasse. Le petit verre de blanc et la bière pression nous ont donné un air guilleret (enfin surtout aux filles). C’est donc avec bonne humeur et quelques fous-rires d'adolescentes que nous sommes rentrés partager un repas convivial tous les dix. La soirée s’est terminée avec l’incontournable jeu « loup garou ». Belle soirée de rigolade :-)

Samedi 28 octobre

Le temps est gris et le soleil est absent ce samedi matin. Nous avons décidé d’aller à pied au Musée maritime national en passant devant de nombreuses maisons de ville aux sous-sols aménagés et disposant parfois d'une double entrée. Il s'avère qu'auparavant les riches empruntaient la porte au-dessus de l’escalier, alors que les commerçants et serviteurs utilisaient la porte inférieure. En déambulant nous passons également devant de nombreux coffee shop où des consommateurs n'hésitent pas à fumer de volumineux cônes de cannabis dès 9h du matin ! Pas besoin d'aller tenter l'expérience car il n'est pas rare de sentir des "effluves" de cannabis en se promenant dans les rues. Ah, c’est donc pour cela que les gens sont si zen ici :-)

Le musée maritime se situe dans un ancien entrepôt naval construit en 1656 et autrefois utilisé par la marine néerlandaise pour stocker voiles, cordes, armes et munitions.

Par le biais de Booking nous avions également une réduction interessante sur les billets. Nous avons opté pour la visite avec un audio guide puis avons également profité de l’attraction "Voyage at seas" qui est bien rigolotte surout à la fin quand on voit que nous avons été filmés à notre insu ! Puis nous avons visité la belle réplique du bateau "Amsterdam" de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales.

Après un repas pris à la cafétéria du musée - Les parents étaient séparés des enfants car il n’y avait pas de table pour 10 - Les grands ont très bien géré la commande des plats :-)

Pour la petite histoire, Tiphaine est une ventriloque en herbe et Guy sa marionnette était du voyage !

Lien internet du musée : www.hetscheepvaartmuseum.nl/french

Ensuite, Tiphaine et Mathieu sont partis seuls en ville faire du shopping pendant que le reste de "l'équipe" s'est rendu à pied jusqu’au Moulin à vent de Gooyer de forme octogonale et datant de 1725. Il ne se visitait pas mais au moins nous avons vu un moulin en Hollande !

Puis c’est en tram que nous avons rejoint le centre. Dans le tram au milieu de celui-ci se trouve un receveur à qui l’on achète notre ticket. Et à la sortie pour que les portes s’ouvrent chaque passager doit présenter son ticket à une borne automatique.

Avant de retrouver les ados place du Dam nous sommes passés par le joli quartier de Jordaan. Quartier un peu bobo, avec des petites ruelles et boutiques très mignonnes.

Pour terminer la journée nous avons décidé de nous rendre à l’Heineken expérience qui se situe à quelques centaine de mètres de nos logements. Mais nous sommes arrivés à 19h05 pour 19h… Même avec les talents de négociatrice de notre Sarah nationale nous n’avons pas obtenu gain de cause :-(

Nous avons donc été mangé à l’appartement. Un bon traiteur se trouvait pas très loin et nous lui avons pris différents plats à emporter notamment des lasagnes pour le plus grand bonheur de Tiphaine (c’est un de ses plats préférés) ! Puis la soirée s’est terminée dans le salon avec toujours le « Loup garou » !

Dimanche 29 octobre

Ce dimanche matin nous avons quitté notre hôtel en ayant laissé nos bagages à la consigne. En effet le soir nous avons dormi dans un hôtel proche de l’aéroport car le vol était tôt lundi matin.

Nous sommes allés chercher nos amis qui eux aussi quittaient leur superbe appartement cosi. C’est alors que nous avons été abordés par trois hommes plus exactement 3 agents assermentés de la Communauté d’Amsterdam. Ceux-ci nous ont appris que la location de l’appar’hotel s'avèrait être illégale, notamment en l'absence de déclaration semble t-il mais aussi en raison de l’absence de sécurité adaptée aux lieux. En effet les lits sont installés en sous-sol et il n'existe aucun dispositif d'évacuation. Outre une forte amende pour le propriétaire, celui-ci allait également écoper d'une interdiction de louer pendant trois mois minimum.

Le fait que le bien était disponible via Booking.com ne garantit malheureusement pas du sérieux de la transaction. Les agents nous ont précisé que si la location de nos amis ne s’était pas terminée aujourd’hui, ces derniers auraient dû quitter immédiatement les lieux, à charge pour eux de trouver un autre hébergement. Ouf !

Remis de nos émotions, nous nous sommes dirigés encore une fois à pied vers le quartier Jordaan où se trouve la maison d’Anne Frank. Pour nous y rendre nous avons traversé la place Rembrandtplein où règnait une certaine agitation. Pour cause : une équipe de cinéma tournait une scène d’une série néerlandaise !

Après une petite collation méridienne succincte dans un café, nous nous sommes rendus à la maison d’Anne Frank  pour une visite chargée d’émotions (les billets avaient été réservés sur internet et c’est quasi obligatoire). Nous avons été surpris de la "grandeur" de l’appartement secret et apprenons qu’Anne Frank avait écrit en plus de son journal plusieurs petites histoires et même commencé un roman. C’est une visite à faire absolument, même avec des enfants je dirais surtout avec des enfants. Cela prend aux trippes mais c’est essentiel de connaitre l’Histoire.

lien du musée : www.annefrank.org/fr/

Nous sommes ensuite allés gouter dans un café. Puis nous avons profité de nos dernières heures en ville pour déambuler. Nous sommes passés par le marché aux fleurs où nous avons faits quelques emplettes, notamment des bulbes de tulipes.

Nous avons terminé la journée par la visite d’Henneken Expérience. Cette fois nous sommes arrivés bien en avance ! La première partie de la visite est sur l’histoire de la société et du procédé de fabrication de la bière exclusivement en anglais, mais on peut recourir à l’application Heineken en français. Tout au long les visiteurs ont le droit a des dégustations.. La deuxième partie permet plus d’interactivité et s’est montrée vraiment très sympathique. A la fin nous finissons dans un bar style boite de nuit et pouvons encore déguster gratuitement des bières ou des sodas pour les enfants bien sûr !

infos sur le musée : www.amsterdam.info/fr/musees/heineken-experience/

Notre dernier repas nous l’avons pris dans un restaurant portugais le Franggo et nous nous sommes régalés avec leur poulet frango churrasco (poulet braisé mariné aux épices) - demi poulet et poulet entier pour certains !

Quand nous avons récupérés nos bagages à la consigne il était déjà plus de 22h00. Le réceptionniste de l'hôtel nous a appellé 2 taxis pour que nous puissions rejoindre l’hôtel proche de l’aéroport.


Lundi 30 octobre

Le lever à 4h du matin a fait mal, très mal. Notre vol était a 7h00 !

Le retour en avion s'est bien déroulé si ce n'est un concert de bébés qui a "agrémenté" notre vol. Arrivés à l'aéroport Saint Exupéry nous avons quitté nos amis en nous promettant de partager d'autres vacances à l'étranger.

Ce lundi, quasiment à la même heure nos cousins Denis et Françoise revenaient de Guadeloupe. Nous avons donc décidé de leur faire une surprise en les attendant avec des pancartes confectionnées avec les moyens du bord au Starbuck de l'aéroport :-)

Et voilà notre joli petit séjour dans une capitale européenne est terminé. Retour à la réalité avec de beaux souvenirs en mémoire.

Les poches sont plus vides mais l'esprit est plus riche...


© 2015 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode