L'IrLANDE - Avril 2016

Attirés par les pays du nord plutôt que par les pays du sud (vous l’aurez compris !), l’Irlande est une destination qui nous faisait envie depuis longtemps déjà.

Tous ceux qui l’ont visitée sont revenus enchantés, par la beauté des paysages, la sympathie des gens, et l’ambiance des pubs !

Le coût proposé par les agences de voyage nous a convaincu de choisir une formule plus personnelle du séjour. Nous avons donc décidé de partir par nous-mêmes et de tout organiser de A à Z.

Cette fois, nous n’optons pas pour un autotour. Nous allons nous concentrés essentiellement sur les villes de Dublin et Belfast, en faisant quelques petites escapades, notamment du côté de la Chaussée des Géants au nord de l’île.

Le printemps est la période la "moins pluvieuse" de l’année là-bas, c’est donc pour les vacances d’avril que nous découvrirons le pays de la Guinness, des trèfles, des moutons, de Penneys...

Départ prévu le jeudi 14 avril prochain et retour le vendredi 22 avril.

A bientôt donc pour de nouvelles aventures !

 

Jour J

(14 avril 2016)

La maison est rangée, les valises sont bouclées, nous voici prêts à nous envoler. Charlie, notre chat, sent bien que quelque chose d'anormal se trame...

Jour 1 - Jeudi 14 avril 2016 - Lyon – Dublin – Belfast

Voici enfin quelques nouvelles de Belfast. Ces 2 dernières journées ont été bien occupées et nous n’avons pas eu le temps d’alimenter notre blog.

2 heures avant de partir notre voisin nous a appris qu’il aurait un souci pour venir nourrir notre chat Charlie à cause d’une opération chirurgicale imprévue, glups. Il a donc fallu vite trouver un plan B. Heureusement notre ancien voisin qui n’habite pas très loin a pu nous dépanner sans souci, Ouf ! Merci Danièl !

Autre petite anecdote, le matin du départ avant de partir pour l’aéroport, je suis allée prendre ma douche et Mathieu me dit : « profites-en bien car c’est peut-être la dernière » En faisant allusion aux événements de ses derniers mois…Je lui ai alors répondu : « Et bien au moins je mourrais propre » ! C’est de l’humour noir, ok. Mais bon ce qui est  triste c’est que cette génération va grandir avec cela constamment en tête…

Revenons à nos moutons (irlandais !). Nous avons donc quitté St Exupéry hier à 16h et sommes arrivés deux heures plus tard dans la capitale irlandaise. Le trajet en avion s’est bien déroulé malgré quelques petits légers trous d’air quand nous avons survolés le ciel nuageux anglais. Nous avons été étonnés de constater que pour une compagnie régulière les boissons et encas servis à bord n’étaient pas inclus et faisaient l’objet d’un paiement, bon en même temps, le prix des billets n’étant pas excessif on ne peut pas demander la lune !

Lorsque nous sommes arrivés à l’aéroport de Dublin c’est un temps très frais qui nous attendait malgré quelques rayons de soleil. J’ai un peu regretté de ne pas avoir pris ma grosse doudoune….

Avant de prendre le bus pour Belfast, nous avons pris un en-cas à l’aéroport. Je me suis fié au packaging des paquets de chips sans faire attention à ce qu’il y avait d’incrit dessus…. Le premier était très épicé quasi immangeable et le second était au vinaigre et ce n’était guère mieux !!! Du coup il a fallu racheter de l’eau afin d’étancher notre soif. Les garçons bien sûr ne se sont pas gênés pour se moquer !

A 19 heures nous avons embarqué à bord d’Aircoach, une ligne de cars reliant les deux capitales. Cela nous a fait bizarre de rouler à gauche surtout dans les ronds-points ! Vers 21 heures nous sommes arrivés à Belfast sans même s’être rendu compte que nous avions passé une frontière et changé de pays.

Ce qui nous a le plus surpris en arrivant sous un soleil voilé c’est de découvrir une ville de briques rouges, assez austères, mais en plein développement. Ici on se sent au Royaume Uni. Nous avons regagné notre hôtel à quelques mètres et passé notre première nuit. Enfin presque, car notre hôtel est situé dans un quartier de pubs et les Irlandais aiment boire et parler forts, même lorsqu’ils rentrent se coucher à 2 heures du matin !

 

Jour 2 - Vendredi 15 avril 2016 - Belfast

Le temps était bien couvert ce matin, il y a eu quelques gouttes de pluie et ensuite des rayons de soleil. Par contre nous avons eu froid avec 4° au thermomètre.

Après un petit déjeuner très moyen pris à l’hôtel, nous sommes partis à la découverte de la ville direction St George’s Market, un marché couvert qui se tient le matin les vendredis, samedis et dimanches et qui regroupe en un seul lieu, marché aux poissons, charcuterie, primeurs, vêtements, colifichets, brocante,… le tout dans un style très désorganisé.

Nous avons ensuite continué notre chemin en direction du fleuve Lagan où l’on peut voir le Big Fish une sculpture de saumon recouvert d’écailles composées de photos et textes racontant la ville de Belfast.

Puis après avoir traversé le fleuve nous avons poursuivi notre chemin jusqu’au musée du Titanic. Après un repas copieux pris au bistrot du musée nous avons visité le SS Nomadic, petit bateau qui permettait aux passagers du Titanic de quitter le quai pour embarquer sur le paquebot de luxe qui ne pouvait pas accoster sur les quais trop petits. Ce bateau qui a été utilisé pendant la guerre pour transporter les troupes britanniques et qui a été un bateau restaurant et dansant sur la Seine à Paris est finalement revenu dans le port qui l’a vu naitre. Désormais il est possible de le visiter, et de s’amuser à se vêtir en costumes d’époque en libre-service.

Nous sommes ensuite retournés au musée du Titanic composé de différentes salles interactives. On peut également découvrir en empruntant des petits wagons suspendus le travail des ouvriers irlandais qui ont construit ce géant des mers. Ce musée est vraiment complet et bien fait. Notre Mathieu passionné depuis longtemps par l’histoire de ce bateau était aux anges et a réalisé un de ses rêves !

Au bout de deux heures de visites et un passage obligé à la boutique souvenirs (glups !), nous avons pris une petite collation dans une superbe pâtisserie où nous avons pu manger un bout du Titanic, un gâteau géant en forme de bateau.

Ereintés de cette journée bien remplis nous avons hélé un taxi typiquement british pour nous rendre au centre de Belfast. Après quelques emplettes nous avons repris un taxi pour retourner à l’hôtel. Ce fut l’occasion pour Raphy de discuter avec le chauffeur et de dénicher une bonne adresse pour se restaurer ce soir, un restaurant italien le « Villa Italia », très beau, très bondé, mais très abordable et très copieux.

Cette ville peut touristique il y a encore quelques années se développe de plus en plus. Il ne faut pas oublier qu’il y a moins de 20 ans, la guerre civile régnait dans les rues de Belfast. En effet c’est seulement en 1998 qu’il y a eu un accord de paix : « l’accord du vendredi Saint ».

Demain nous partons passer  la journée à la Chaussée de géants.

Jour 3 - Samedi 16 Avril – Belfast – La Chaussée des Géants

C’est avec le soleil que nous nous sommes réveillés ce matin, dans une ville encore endormie. En effet nous avions décidé de ne pas prendre le petit déjeuner à l’hôtel, très banal et trop peu irlandais, et de préférer un breakfast plus typique. C’est avec un vent très frais et une température proche des 5 degrés, obligeant à porter écharpe, bonnet et gants, que nous avons arpenté les rues à la recherche du petit déjeuner qui remplirait généreusement notre estomac. Hélas nous n’avons pas  trouvé sur notre chemin de pubs offrant saucisses, lard et œufs au plat. Nous avons donc dû nous contenter d’un petit déjeuner pris à Mc Donald’s ! Bref pour le very irish on repassera. Ce Mc Do avait cependant un avantage : être situé en face du plus gros Primark jamais vu sur Terre. Oui les filles, le paradis existe et il est composé de quatre niveaux de fringues les plus attrayantes qui soient ! Ce Primark n’a rien à voir avec celui de Lyon. Celui-là est vraiment chic, vraiment grand, vraiment bien rangé et il n’y a vraiment pas la cohue. Mais le bonheur est toujours de courte durée car nous devions ce matin prendre un car touristique qui devait nous conduire à la Chaussée des Géants dans le Nord de l’ïle et le temps imparti pour le shopping s’en est trouvé forcément réduit. Mais à notre retour en fin d’après-midi nous aurons bien l’occasion de dépenser quelques pennys dans cet établissement.

Nous avons donc rejoint notre point de rendez-vous vers l’hôtel de ville, pour prendre un car touristique Finn Mc Cool, qui ne s’est rempli que d’une dizaine de passagers. Nous sommes partis vers 9h30 et jusqu’à 18H00, avec un chauffeur-guide très sympathique et plein d’humour. Par contre nous n’avons pas compris toutes ses blagues car son accent était assez fort et surtout nous n’avions aucun sous-titre nous permettant de comprendre la profondeur de ses interventions ! A un moment j’ai même ri alors qu’il se moquait des français au rugby !!! Et bien tant pis, si le tips (pourboire) a été moins élevé que prévu, hé hé, fallait pas se moquer ! Non je rigole.

Nous avons suivi la côte, toujours sous le soleil, nous arrêtant en de multiples points de vue ou lieux de découverte : Le château de Carrickfergus, la distillerie de Bushmills, le château de Dunluce, Dark Hedges (Grande allée avec des arbres tortueux - Dark Hedges fut utilisé pour le tournage de la Game of Thrones, où il servit de décor à la ville imaginaire de Westeros), la grotte de Cushendun (qui a également servi de décor pour la même série) et bien sûr la fameuse Chaussée des Géants, un lieu géologique unique et incroyable.

Selon notre guide voici la légende qui entoure ce lieu surprenant : Finn Mac Cool, un héros légendaire, se rendait souvent en Écosse pour affronter les géants qui s’y trouvaient, sculpta la Chaussée des géants afin de traverser les eaux sans se mouiller. Toutefois, un géant écossais décida un jour de traverser la chaussée pour combattre Finn. Or ce dernier lui tendit un tour qui effraya le géant qui reparti jusqu’en Écosse, arrachant la chaussée au passage.

De retour à Belfast vers 18 heures nous avons décidé d’achever notre shopping interrompu du matin. Hélas c’était sans compter sur la fermeture à 18h45 du magasin ! Mais Raphaël nous a rappelé qu’à Dublin il y aurait aussi des séances shopping !

Pour terminer notre journée nous avons découvert au détour d’une rue un restaurant très chic (Stix & Stones). Nous n’avions pas vraiment la tenue adéquat mais plutôt celle du touriste de base avec chaussures de randonnées, veste polaire et sacs Primark à la main ! Nous avons été tout de même acceptés par le maitre d’hôtel et nous nous sommes retrouvés telle la famille TUCHE au milieu de la bonne société Irlandaise. Autant vous dire que Mathieu ne savait plus où se mettre !!! Le repas était fin et excellent et pour selon pas si cher que cela !

Au retour à notre Hôtel nous nous sommes retrouvés dans l’ascenseur avec un Irlandais qui avait déjà bien arrosé son début de soirée... Rien qu’en nous parlant il a fait augmenter notre taux d’alcoolémie !!! Il est descendu à son étage en titubant et à l’heure qu’il est, nous ne savons pas s’il a retrouvé sa chambre…

Voilà donc encore une journée bien remplie et pleine de belles images.

Demain après-midi nous partons pour Dublin.

Jour 4 - Dimanche 17 avril - Belfast - Dublin

C'est encore avec le soleil que nous avons entamé cette dernière journée à Belfast. Nous aurait-on menti sur le temps Irlandais ?! Bon le séjour ne fait que commencer... 

Ce matin, nous ne voulions pas quitter la ville sans avoir goûter à un petit-déjeuner typiquement british. Au détour d'une rue nous nous sommes arrêtés devant l'enseigne du Harlem qui proposait de quoi bien commencer la journée. Dans un cadre très chargé, composé de nombreuses photographies encadrées représentant des clichés des années 60 et 70, des tables en bois travaillés, des chandeliers style rococo côtoyant des spots de cinéma et quelques tableaux modernes, nous  avons été accueillis par une charmante serveuse. Au menu : Jus d'orange frais, café, saucisse, bacon, œuf au plat, pain grillé,  champignons, pancakes et même du boudin pour les plus avertis ! Mathieu commence à prendre les commandes tout seul. Désormais s'il part seul à l'étranger, il pourra se débrouiller pour boire du jus d'orange et manger de la salade de fruits !!! La serveuse contente qu'il fasse des efforts pour parfaire son anglais,  lui a fait les yeux doux et l'a encouragé. Cela motive bien plus qu'une prof d'anglais acariâtre qui demande du par cœur...

En fin de matinée, nous nous sommes  rendus dans le quartier des murs peints. Ce quartier, situé dans une zone plus populaire, est très différent du reste de la ville. Il est très marqué par les affrontements qui ont eu lieu entre les Britanniques et les Irlandais. Ainsi nous avons traversé le no man's land où l'on peut encore voir les check point qui partageaient la ville en deux. Nous ressentons encore les cicatrices de la guerre dans cette ville. Beaucoup de bâtiments sont désaffectés, certains sont encore entourés de barbelés. La ville et les habitants renaissent un peu de leur cendre. En tout cas l'accueil est irréprochable. Les Belfastois sont très avenants et sympathiques et entament la conversation facilement. Ils ont l'air également très fêtards mais ce n'est peut-être pas propre qu'à l'Irlande du nord.

Ce qui nous a étonnés également c'est que la tension et le sentiment d'insécurité que nous vivons en France au vu des derniers événements n'est pas du tout présent ici. Il n'y a aucun contrôle dans les centres commerciaux, gares ou grands magasins. Nous croisons très peu la police ou des agents de sécurité. Par contre les caméras de vidéos de surveillance sont très nombreuses. 

Vers 15h30, après avoir récupéré nos bagages  à l'hôtel, nous sommes montés dans le bus direction Dublin. A la frontière "fictive" le bus a  été arrêté par une voiture banalisée. Il s'agissait d'un garde-frontière qui est venu contrôler nos passeports. Pas de clandestins dans le bus donc nous sommes repartis pour arriver en fin d'après-midi à Dublin. 

A peine arrivés en centre-ville nous en avons pris plein les yeux. En effet le bus ous a déposés à O’Connell Street (Les champs Elysées Iralandais) et nous avons été surpris par la foule, par les grandes rues, par le nombre de magasins, de pubs et de restaurant. Rien à voir avec Belfast qui du coup nous semble bien plus petit, bien plus calme et bien moins développé pour le tourisme.

Ce n'est peut-être pas plus mal d'avoir opté ainsi pour notre séjour. La petite ville avant la grande.

Notre hôtel qui est typique et plutôt chic est très bien situé. Espérons que les alentours ne soient pas trop bruyants... Verdict demain matin. 

Nous avons jusqu'à vendredi pour découvrir cette capitale. Il n'y a pas de programme vraiment défini mais il y a beaucoup de choses à découvrir. 

Suite au prochain épisode.

Jour 5 - Lundi 18 avril - Shopping à Dublin

Notre Hôtel est situé dans une rue assez animée, en même temps toutes les rues aux environs sont animées. Il y a donc eu un peu de bruit extérieur mais cela ne nous a pas empêchés de relativement bien dormir. Au réveil, nous avons opté pour le petit déjeuner de l’hôtel, et bien que le cadre soit agréable, les plats n’étaient véritablement copieux ou du moins au goût des garçons. Demain nous irons tenter notre chance ailleurs.

C’est sous un ciel couvert mais sans pluie que nous avons arpenté les rues de Dublin avec comme objectif, une journée shopping (c’était prévu fans le planning du voyage !).

Après être passé par le quartier branché de Temple bar, quelques rues piétonnes déjà bien remplies et avoir traversé la rivière Liffey nous sommes arrivés dans le quartier commercial d’Henry Street où pas moins de deux centres commerciaux (Ila et Jervys) se font face dans une rue aux multiples enseignes : H&M, Riverside, Marc & Spencer, River Island,etc … et Pinneys (le Primark original).

Comme prévu nous avons attaqués les 3 niveaux de ce temple du vêtement en faisant chauffer la carte bleue. A 12h30 seuls les hommes avaient de quoi s’habiller et il a fallu acheter deux sacs pour le retour en avion. Il a aussi fallu négocier avec les garçons pour que je puisse disposer de 2 heures de libre en début d’après-midi pour s’occuper enfin de moi ! Pendant ce temps Raphy et les enfants se sont baladés dans la ville et découvert aux détours des rues des artistes et d’autres lieux de découverte comme St Stephen’s Green.

En fin de journée nous nous sommes rendus sur O’Connell street. En passant devant le cinéma Mathieu nous a suggéré d’aller voir « jungle Book » en version originale non sous-titrée bien sûr. Le film était sympa et malgré la langue, les enfants ont bien aimé. Nous sommes rentrés en bus à étage (qui n’est pas excessif en terme de prix) après une journée encore bien occupée.

Cette ville est vraiment très animée, avec beaucoup de rues commerçantes et pas mal de choses à visiter. Une semaine suffira à peine pour en faire le tour !

 

Jour 6 - Mardi 19 avril - Dublin

Ce matin le temps était encore couvert mais sans pluie. Après un petit déjeuner pris assez rapidement, nous sommes partis direction le quartier historique de la ville afin de visiter le château de Dublin. De l’extérieur l’édifice est de caractère très médiéval, mais entouré de bâtiments du XVIIIe et XIXe siècle. La partie visitable regroupe des salons d’apparat et de cérémonies. Les pièces sont richement décorées et servent encore au gouvernement irlandais pour l’élection du président de la république et les rencontres diplomatiques. Le symbole du pays, une harpe dorée sur fond vert y est partout présent, avec le nom gaëlique de l’Irlande «Eire ». Il faut dire que le gaëlique est une langue officielle qui se retrouve sur certains noms de rues, sur les panneaux indicateurs, sur les arrêts de bus, même si l’anglais demeure bien la langue communément parlée.

Après être passés devant St Patrick Cathedral et St Audoen’s Churche (toutes deux datant du XIIe siècle), puis dans le quartier médiéval, nous nous sommes dirigés vers Temple Bar où nous avons déjeuné dans un pub irlandais très typique où se produisait un groupe musical local qui jouait quelques ballades irlandaises et des standards de country américaine. Jusqu’à présent nous avons toujours très bien mangé et la nourriture Irlandaise ne nous a pas déçus même si nous ne voyons pas de pain ni de fromage !

L’après-midi comme le ciel s’est largement découvert nous avons longé les quais de la rivière Liffey jusqu’à un vieux trois mats en rénovation le « Jeanie Johnston » et jusqu’au dernier pont de la ville construit en 2009 dans un quartier tout récent style Confluence à Lyon. Puis nous avons continué notre marche jusqu'au bout de la ville et sommes tombés sur un grand centre commercial tout neuf de "Point Village". Seulement se trouvaient à l’intérieur uniquement un cinéma et un Starbucks qui venait juste d’ouvrir et dont nous avons été quasiment les premiers clients ! En effet le reste des autres boutiques n’était pas encore en place. Cela faisait vraiment centre commercial fantôme ou les escalators fonctionaient sans personne dessus !

Pour le retour nous avons pris un tram pour nous arrêter en centre-ville et se balader dans les rues piétonnes très animées.  

Demain, nous allons profiter du beau temps en allant dans un petit village de pêcheurs.

Jour 7 Mercredi 20 avril - Howth "J'ai attrapé des coups de soleil..."

 

Aujourd’hui le soleil matinal annonçait une belle journée, sans doute la plus belle de notre séjour. Après une collation rapide chez un vendeur de Donut’s nous nous sommes rendus à la gare de Tara Station pour prendre le DART, l’équivalent du RER, qui devait nous conduire à 30 minutes de Dublin à Howth.

C’est vers 9h30 que nous sommes arrivés dans cette charmante ville côtière encore endormie, croisant des joggeurs et quelques chiens promenant leur maître !

Nous avons longé le port de plaisance menant jusqu’au phare de la ville puis nous nous sommes dirigés dans le centre vers les ruines de St Mary Abbey dont il ne reste que les murs et le cimetière toujours utilisé par les habitants (si on peut dire).

Lors de la visite de la belle église du village, peu de temps après nous, des écoliers accompagnés de leur institutrice sont entrés. Ces jeunes élèves, revêtus du même uniforme, se sont livrés à plusieurs génuflexions devant l’autel, les mains jointes, sous le regard attentif et assez sévère de leur maitresse. Ils semblaient répéter une future cérémonie, peut-être leur communion.

Nous avons laissé ces enfants à leur devoir, et après s’être ravitaillés dans une épicerie fine, une habitante nous a indiqué le chemin du second phare de la ville Baily lighthouse. Cette dernière nous a gentiment recommandé de prendre le bus afin de nous faire gagner quelques kilomètres. Le bus (à étage - il n’y a que cela ici) nous a donc déposé pas très loin du chemin côtier que nous avons alors suivi sous un magnifique soleil et un ciel bleu turquoise.

Arrivés au phare nous avons fait halte pour pique-niquer, puis avons poursuivi notre chemin pendant près de 3 heures en longeant les falaises qui dominaient la mer. Quelques têtes noires de phoques sont bien sorties hors de l’eau, mais ces derniers n’ont pas daigné en montrer plus. De nombreux promeneurs de plusieurs nationalités ont croisé notre chemin, profitant eux aussi de cette belle journée.

De retour au village nous avons été surpris de trouver autant de monde. Les marchands de glaces étaient ravis et ont du faire le chiffre d’affaire de l’année !

Nous avons regagné Dublin par le même moyen de transport mais avec en plus de beaux coups de soleil. En effet, pour ce séjour, nous avions bien pensé à prendre des bonnets et des gants mais pas de casquette ni de crème solaire, erreur de touristes qui se croyaient partis dans la pluvieuse Irlande !

Ce soir nous avons diné à deux rues de notre hôtel dans le pub O’Neills qui propose une des spécialités  de Dublin le traditionnel Irish Stew (un ragout de mouton accompagnés de divers légumes). C’était très bon. Par contre ce qui nous a surpris c’est que contrairement au pub de Temple Bar, le service ne se faisait pas à table. Il fallait se rendre au fond de la taverne vers une sorte de cafétéria et revenir s’installer à sa table pour dîner. Quant aux boissons il fallait les chercher au bar.

Plus que 2 nuits avant notre retour en France. C’est étonnant comme le temps passe encore plus vite quand nous sommes en vacances ! A propos de nuit, celles-ci ne sont pas très calmes : il y a des fêtards jusqu’à très tard ou tôt dans les rues… La prochaine fois il faudra penser à demander une chambre vue sur cour intérieur !

Jour 8 - Jeudi 21 avril – « Marche, zoo et ampoules ! »

C’est encore avec le soleil que nous nous sommes levés et pour bien débuter notre dernière journée à Dublin, nous avons pris notre petit déjeuner dans un café très particulier le Considered. D’extérieur cela ressemble à un magasin d’article de cuisine : des cuillères, des petites casseroles ainsi que quelques pots de confiture sont disposés sur des étals. Mais à bien y regarder il s’agit d’un café. Attablé autour d’une table en bois brut le consommateur prend sa collation comme s’il se trouvait dans sa cuisine. Le concept est plutôt sympathique et le gout est là ! Un vrai jus d’orange, un café latte ou un chocolat finement présenté, et de petits sandwichs composés de saucisses chaudes avec bacon sur un petit lit de verdure. Bref : la journée ne peut commencer que sous les meilleurs auspices.

Nous avons alors pris la destination de l’est de la ville, en direction de l’ancienne prison de  Kilmainham Gaol. Seulement une fois devant l’édifice, nous nous sommes rendu compte qu’il fallait réserver les visites et qu’il n’y avait plus de place pour la journée. Qu’à cela ne tienne : il faisait beau alors avons traversé le Musée d’Art moderne et ses jardins qui se trouvaient en face de la prison puis avons pris la direction de Phoenix Park, le plus grand espace vert de la ville (style le parc de la tête d’or). Là se trouve un immense obélisque en l’honneur de Wellington. La structure mesure 62 mètres de hauteur, ce qui en fait le plus grand obélisque en Europe.

Un peu plus loin, vers l’extérieur de la ville se trouve le Zoo de Dublin qui ne pouvait que ravir toute la famille. Après avoir observé les différentes espèces nous sommes repartis en centre-ville pour prendre un 4 heures bien mérités à Henry’s Street. Nous avions fait tout à pied depuis le matin soit une quinzaine de kilomètres et quelques ampoules au pied en plus. Nous rêvions tous de faire une pause à notre hôtel.  Le repas du soir a été pris chez O’Neills comme hier soir. Thomas rêvait de manger le fish and ships traditionnel !

Demain nous partons à 9h30 pour l’aéroport pour un retour en fin d’après-midi en France.

Nous sommes ravis de ce séjour, heureux d’avoir découvert le visage différent des deux Irlandes.

 Avec une Irlande du Nord beaucoup plus sauvage et moins touristique de par sa récente histoire. Mais les habitants sont tout aussi accueillants voir même plus chaleureux que certains Dublinois habitués aux touristes.

Notre Mathieu a réalisé son rêve, découvrir le musée du Titanic de Belfast. Pour ma part et pour celle de Thomas nous avons adoré notre journée sur la route du nord de l’Irlande avec ses milliers de moutons, ses cotes sauvages et la chaussée des géants. Raphael a bien aimé le coté pittoresque, notamment de St George Market puis la visite du bateau Nomadic.(et le gâteau du Titanic merveilleusement bon !)

Concernant Dublin, Mathieu et moi avons adoré faire du shopping notamment chez Penneys et Primark. Raphael a bien aimé la visite du château de Dublin. Puis nous sommes tous d’accord avec Thomas sur l’expérience du cinéma et notre journée au bord de la mer dans la ville de Howth.  

 Et enfin d’avoir partagé tous ces bons moments en famille, n’a pas de prix. Même si parfois il y a quelques petits énervements entre les uns et les autres. Mais ça ne serait pas la famille Rousset en voyage s’il ‘y avait pas un mot plus haut que l’autre !!!

Tout ce bonheur fera pour plus tard de doux souvenirs familiaux 

Jour 9 - Vendredi 22 avril - The last day

Ce matin nous avons pris le taxi pour nous rendre à l’aéroport de Dublin. Le chauffeur très sympathique a longuement discuté avec nous. Au cours de la conversation nous lui avons expliqué que Mathieu cherchait un correspondant. Aussitôt il a appelé son frère, qui est marié avec une française. Celle-ci s’occupe d’une association d’échange franco irlandais. Le chauffeur nous a laissé ses coordonnées pour que nous puissions prendre contact avec cette association à notre retour. La sympathie des Irlandais n’est pas une légende. Ils sont vraiment accueillants.

Nous venons d’enregistrer nos bagages et attendons notre vol qui part dans une heure. Bye bye Ireland !

 

© 2015 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode